Compostage

Afin de diminuer la quantité des biodéchets collectés dans les ordures ménagères, la Communauté d’Agglomération souhaite soutenir le développement du compostage sous toutes ses formes.

Où composter?

On parle de compostage individuel lorsque les particuliers compostent chez eux leurs propres déchets organiques (déchets verts, déchets de cuisine…). Le compostage individuel peut être réalisé soit en tas, soit dans des bacs spécifiques appelés composteurs.

L’agglo met à disposition des usagers du territoire des composteurs bois de 600 litres environ au prix 30 € T.T.C. (participation de 50% de l’Agglo déjà déduite).

Le compostage collectif en pied d’immeuble

Vous habitez un immeuble avec un espace commun : parking, jardin, allée… ?

Vous souhaitez avec vos voisins réduire vos déchets ensemble et en profiter pour enrichir les sols des espaces verts ?

Renseignez-vous pour mettre en place un projet de compostage collectif au pied de votre immeuble à l’instar de l’immeuble Beaurivage chez qui le compostage dure depuis juin 2016.

Les ambassadrices du tri vous accompagneront dans cette démarche de la réflexion, à l’installation, du suivi à la récolte si nécessaire !

Le compostage collectif sur les sites mis à disposition

Cultiver son côté écolo alors que vous habitez un appartement dans le centre-ville par exemple ne va pas toujours de soi. Si trier ses ordures reste du domaine du possible, recourir au compostage des déchets biodégradables relève d’un tout autre exercice, faute de place, tout simplement.

C’est pour cette raison que la Communauté d’Agglomération vous propose de mettre en place des composteurs sur des sites communautaires.

Les sites de compostage collectifs :

  • Parc Napoléon, Thionville
  • Parc Wilson, Thionville
  • Parc Mandela, Thionville
  • Parc Mandela (côté allée de la Libération), Thionville
  • Clos Saint-Pierre, Thionville
  • Libération, Thionville
  • Aéroparc, Yutz
  • Parc Avion, Thionville
  • Aéroparc/De Gaulle, Yutz
  • Mozart, Yutz
  • Jeanne d’Arc, Thionville

Afin d’éviter les incivilités et les dépôts non conformes, ils sont accessibles sur inscription préalable par mail à letriagglo-thionvillefr.

A propos du compostage

Le compostage c’est quoi ?

Composter, c’est mélanger des déchets fermentescibles biodégradables qui, en présence d’oxygène et sous l’action de micro-organismes
(champignons, insectes, vers de terre…) se transforment en une matière proche du terreau.

Composter, c’est aussi organiser et contrôler ce processus de transformation pour en accélérer le déroulement.

 

Pourquoi composter ?

Composter permet de :

  • Produire un amendement organique pour le jardin et le potager,
  • Diminuer sa production de déchets fermentescibles déposés dans les ordures ménagères,
  • Limiter les déplacements en déchetterie, le remplissage des sacs de collecte de déchets verts et la mise en fagot des branchages.

Quels déchets composter ?


Les déchets de la maison

À composter

  • Épluchures de fruits et de légumes
  • Thé en vrac
  • Pain (petites quantités)
  • Fromages
  • Fleurs fanées
  • Marc de café et filtres
  • Épluchures d’agrumes
  • Plantes vertes y compris malades

À composter sous certaines conditions

  • Coquilles d’œufs, de noix et noisettes concassées
  • Cendres de bois mélangées au compost, en petites quantités
  • Essuie-tout et journaux en quantité modérée

Ne pas composter

  • Plastique
  • Métaux
  • Verre
  • Matières synthétiques
  • Sacs aspirateurs pleins
  • Sauces, graisses, huiles
  • Balayures de maison
  • Mégots de cigarettes
  • Langes, couches jetables
  • Litière pour animaux
  • Restes de viande et de poisson
  • Os, coquilles de mollusques

Les déchets du jardin

À composter (en mélange avec les autres déchets)

  • Fleurs fanées ou coupées
  • Tontes de gazon
  • Déchets du potager du verger, du jardin
  • Feuilles mortes y compris malades
  • Thuyas et conifères broyés
  • Végétaux aquatiques y compris malades
  • Paille

Oui, sous certaines conditions

  • Les mauvaises herbes : À condition que les mauvaises herbes ne soient pas montées en graines. Les graines ne sont en effet détruites qu’à des températures élevées qui ne sont pas atteintes lors du processus de compostage au jardin.
  • Les tailles de haie : Toutes les tailles de haies des jardins, en particulier les arbustes décoratifs et les rosiers, peuvent être transformées en compost. Il faut seulement les broyer de manière à réduire leur encombrement et faciliter leur dégradation par les micro-organismes.

À ne pas composter :

  • Déchets de jardin traités chimiquement
  • Pierres, gravats, sable

Les 3 règles d’or du compostage

Mélanger 
Le mélange permet d’aérer le compost, d’apporter de l’air, d’accélérer la décomposition par les organismes vivants et évite les mauvaises odeurs. Il faut mélanger des déchets ayant des caractéristiques complémentaires : les secs (branchages, feuilles mortes…) que l’on appelle aussi les carbonés, avec les humides (gazon, épluchures…), les azotés.

Maintenir une humidité suffisante : ni trop, ni trop peu
L’humidité doit être similaire à celle d’une éponge humide. Trop d’humidité empêche l’aération et peut entraîner des mauvaises odeurs. A l’inverse, pas assez d’humidité arrête le processus

Surveiller 
Le secret de la réussite est de rendre visite à son compost. Une observation attentive, à l’aide par exemple de quelques coups de fourche, permettra de déceler un excès ou un déficit d’humidité, des zones mal décomposées, des odeurs… Ce type d’intervention reste facile et prend peu de temps quand elle est effectuée régulièrement.

En savoir plus

Dernière mise à jour : 19 décembre 2022

Cette page a-t-elle répondu à vos attentes ?